Que vous la boycottiez pour son prix trop élevé, la durée trop longue pour vous de livraison okay, mais svp arrêtez de sortir l'excuse "c'est pour le bien des coursiers".
Et tout ça comment?
Je sais que d'un jour à l'autre je peux me faire renverser et code promo vistaprint 2018 perdre l'usage de mes jambes, mais vous en conduisant pour aller au taff tous les matins aussi, vous en faisant votre heure de vélo pour le loisir aussi.
Gmax08 Étant moi même livreur uber je peux vous dire que ça dépanne beaucoup de monde comme les chômeurs et surtout les étudiants.
Alors ouai dit comme ça c'est vrai que c'est utopique, mais les dangers on les connaît, et d'ailleurs, dans tous travail il y a des contraintes.C'est de ce point de vue que je trouve mieux la carte.HSToine, c'est clair que la carte à quelques avantages mais beaucoup d'inconvénients par rapport aux tickets d'avant!Je fais ça a temps partiel (en complément de mes études).Grâce à ces sociétés (dont UberEats j'ai pu partir cet été en Amérique, puis en Espagne, et je suis actuellement dans le nord de la France.Continuez comme ça et changez rien.D'ailleurs pour faire taire certains qui parlent pour nous voici notre assurance : m/notice_axa_fr (Attention téléchargement direct il me semble).Je vais prendre mon cas pour ne pas parler au nom de tous.Moi perso quand je vais au resto c'est pour me faire plaiz donc les 19 je les depasse.De plus, beaucoup de sociétés commencent à fermer (Fetch, Foodora qui vient d'annoncer son arrêt en France, etc) donc si ces sociétés ferment, que deviennent les livreurs?Après bon de reduction tennis achat je parle uniquement du point de vu salarié, là ou je travaille, y'en a peut-être que 2 sur 30 qui ont choisi de ne pas prendre la carte, et un qui ne l'utilise jamais car il y pense pas.



Et tout ça avec mon entreprise qui me donne 2 fois plus qu'elle me retient sur ma paie, tout bénef!
Sauf que bien sûr avec les TR tu pouvais en utiliser 8 dans la journée dans 4 endroits différents, ce qui est impossible avec la carte.
L'exemple du Picard (d'ailleurs je t'interdit de critiquer, le chili con carne.50, ya pas meilleur rapport quantité/qualité/prix c'est surtout quand t'es déjà à découvert ou presque et que t'as pas de monnaie (ça m'est déjà arrivé).
Si on veut faire changer des choses on va le faire (ces sociétés vivent grâce aux coursiers (et on vit grâce à elles alors une grève sur Paris peut vite faire perdre beaucoup d'argent a uber (surtout que nous sommes indépendants, donc rien ne nous.Ça m'intéresse pas de bosser aux cuisines de Mcdo, ni de celles de KFC.Popityza, j'aime bien la carte ticket restaurant perso.Quand j'ai juste besoin d'un plat picard.50 pour bouffer le midi, ça me ferai fait chier de devoir en prendre 3 car le magasin ne rend pas la monnaie sur les tickets.Si le système Uber vous fait chier profitez en et donnez directement 250 aux coursiers ça leur fera un jolie pourboire!Sur ce, continuez de boycotter, mais évitez de prendre notre parole.Et effectivement on accepte les risques alors on sait qui faut etre un minimum être équipé donc si ils ne le sont pas c'est qu ils le veulent bien(par exemple j'en connais qui roule sans freins) Et même si c'est pas toujours facile avec.Abbraxxaxx, magnifique les gens qui défendent ça en parlant de choix On a vraiment affaire à des génies quand on a pas carrément des bon gros discours de servitude volontaire.



Déjà si on est coursiers on l'a voulut (en temps partiel ou en temps plein).